Quand la cire est perdue, la joaillerie s’y retrouve

Découvrez comment les techniques traditionnelles de la haute joaillerie font ressortir la beauté des matières signatures précieuses de STATEMENT. Aujourd’hui, plein feux sur la fonte à cire perdue.

Brillant à votre doigt ou scintillant à votre oreille, vos bijoux sont l’armure qui projette et protégé celle que vous êtes. Mais savez-vous comment elles sont fabriquées ?

Chaque pièce STATEMENT commence à l’état de concept. Transformé par notre équipe design en dessin technique puis en modèle en 3D, elle prend corps entre les mains de nos artisans par le procédé de fonte à cire perdue.

Utilisée aujourd’hui pour réaliser des pièces en métal de haute précision, autant dans l’industrie que dans la haute joaillerie, cette technique est pourtant millénaire. Des archéologues ont mis au jour des artéfacts utilisant cette méthode sur pratiquement tous les continents et dès 3000 ans avant notre ère.

Dans les ateliers, un moule est créé, enduit de cire afin de transcrire l’épaisseur de la pièce. Cette coque de cire est ensuite remplie d’un mélange résistant aux hautes températures, créant une matrice dans laquelle l’argent fondu peut être versé. Une fois l’ensemble refroidi, moule et matrice sont enlevés, révélant la structure métallique ainsi formée.

Déjà précieuse, la pièce en argent peut ensuite continuer sa route au travers des savoir-faire artisanaux pour se voir sertir de diamants.

Découvrez d'autres articles

Collections

Le clou, ce diamant du punk

Lire l'article
Savoir-faire

Un contour graphique. Une ponctuation sur la peau. STAIRWAY, version black rhodium.

Lire l'article