L’éternel féminin 

À la lumière de la lune, les ombres sont encore plus sombres, la clarté encore plus vive : le fameux chiaroscuro, observé par les astronomes, capturé par les artistes et vécu par les astronautes qui y ont posé le pied.

Brillante et duelle, la Lune présente toujours le même visage à la Terre qui la regarde. En astrologie, le signe lunaire représente notre face cachée, ces tendances naturelles qu’on ne révèle pas à n’importe qui. Comme elle, nous gardons nos secrets et choisissons le visage que l’on présente au monde.

Au fil de l’histoire et dans toutes les cultures, elle symbolise l’inconscient. L’imagination et la psyché sont son terrain de jeu, un lieu où règne l’instinct et dans lequel l’intuition est l'unique boussole. On a dit que ses larmes tombant des cieux se transformaient en veines d’argent, la rendant indissociable de ce métal précieux.

La métaphysique les met en regard, dans un jeu de miroir entre leurs propriétés. Son cycle est le symbole d’une éternité vivante : tous les 28 jours, elle connaît la disparition pour renaître de plus belle. Un éternel féminin ? Sans l’ombre d’un doute. Un duo parfait pour une joaillerie de conviction : si la mode est l’émoi d’un instant, le bijou est objet d’éternité.

Métal de prédilection de Statement, l’argent nous rappelle que nous aussi sommes faites d’ombres et d’une lumière si brillante que nul ne peut l’occulter.

Découvrez d'autres articles

Savoir-faire

L’ombre au tableau : subtil dialogue entre diamants et rhodium noirs

Lire l'article
Inspirations

Fascination pour les mécaniques

Lire l'article