Paiement sécurisé en 3x ou 4x sans frais en France.

Livraison et retours offerts en Europe, dans un délai de 30 jours après réception de votre commande.

INTERVIEW D'ANANIA ORGEAS

Selon ses propres mots, Anania Orgeas est... « simplement moi », une jeune femme en quête d’amour et de justice. Si son univers professionnel (le mannequinat) ne définit pas qui elle est, son parcours et son expérience en disent long sur elle. Nous avons souhaité nous entretenir avec elle pour en savoir davantage sur sa personnalité. « À vous de deviner » est l’invitation qu’elle nous a lancée.

 

Toutes les femmes ont mené un combat à un moment ou un autre. Quel a été le challenge le plus important dans votre vie ?

Je crois au fait que la vie elle-même est un parcours d’épreuves à relever. Et ce, depuis le jour où nous sommes nés. Les épreuves que nous surmontons sont incomparables les unes aux autres, parce qu'elles sont vécues de manière totalement subjective. Ce qui m’a demandé́ le plus de travail et d’acharnement, et dont je ressors grandie, est d'apprendre à vivre avec mes crises d’angoisses. Pendant 2 ans, j’en faisais constamment. Elles avaient pris le contrôle de ma vie. J’appelle cela « la maladie du cerveau » ... Personne ne peut le comprendre parce que cela ne se voit pas. Je n’avais « plus de vie » : dépression, isolement, anxiété, nausées, claustrophobie, hyper vigilance, etc. À vrai dire, elles n’ont jamais disparu. Elles sont encore là, cependant, je les accueille et les accepte. Elles font partie de moi. Ainsi, à partir du moment où j’ai voulu prendre le contrôle de mon corps et de mon esprit, je me suis vue grandir et ai retrouvé goût à la vie, aux choses simples du quotidien. J’ai alors ressenti la joie d’être en vie.

 

À quel moment avez-vous le sentiment de faire preuve de force ?

Cela me fait sourire, parce que ce terme « force », est souvent employé et a tellement de significations. La force pour moi, c’est la vulnérabilité, la capacité de communiquer et de montrer ses émotions, de laisser la possibilité à l’autre de mieux nous comprendre, ce qui signifie aussi lui donner accès à nos faiblesses. La force pour moi ce n’est pas l’image qu’ont les autres de nous, c’est comment on se perçoit et comment on interagit avec les autres. Pour faire plus simple, la force a un caractère physique, mais elle est également mentale.

 

Tour à tour faites d’ombres et de lumières, ainsi sont les femmes, en écho à la lune qui nous régit. Quelle est votre part de lumière, quelle est votre part d’ombre ?

Ma part de lumière serait celle de la bienveillance, veiller sur ceux que j’aime. Ma part d’ombre viendrait quant à elle de l’environnement, la noirceur et le malheur qui règnent sur notre planète.

 

Exprimez votre conviction la plus importante, celle qui guide vos pas dans l’existence.

Ma conviction, celle qui me porte et m’a amenée là où je suis aujourd’hui, est le bonheur que je trouve dans les choses simples. Il suffit de s’écouter et d’observer ce qui nous entoure, être conscient de notre être, pour se rendre compte à quel point la vie est merveilleuse. Il faut laisser les portes ouvertes, et ne pas avoir peur de se dire « pourquoi pas ? ».

 

Mind upload. Il constitue le point de départ de l’histoire de notre héroïne ALYH qui télécharge son esprit dans un univers dans lequel elle évolue et se dépasse. Quelles capacités développeriez-vous si l’aventure vous était proposée.

Si j’avais la possibilité aujourd’hui de faire un mind upload comme ALYH, j’aimerais développer mes capacités cérébrales, pouvoir ressentir les choses sans utiliser le language des mots et du corps. J’aimerais pouvoir décoder les pensées des personnes qui m’entourent, pouvoir dénouer et apaiser leurs souffrances liées au passé et au stress du futur, pouvoir effacer des regrets qui peuvent en torturer plus d’un.

 

Et si vous aviez une baguette magique ?

Si j’avais une baguette magique, je serais la personne la plus puissante ! En revanche, je ne sais pas si j’oserais m’en servir par peur qu’on me prenne ce pouvoir, ahah ! L’être humain est égoïste et agit pour lui-même, alors je n’imagine pas ce qu’il se passerait. Pour autant si je pouvais redéfinir notre futur, soit le mien, j’aimerais plus de justice, d’égalité, d’équité, de transparence. Effacer ce concept d’argent et rendre l’humain plus sage.

 

Ne renonce jamais à... Que diriez-vous à votre meilleur(e) amie ou votre enfant ?

C’est une bonne question. Je ne suis pas du genre à dire aux autres quoi faire ou quoi penser, pour autant, selon mon expérience, peut-être lui dirais-je de ne renonce jamais à l’amour qui est à porté de main. L’amour est inexplicable, indescriptible, il apporte tellement de choses incroyables dans notre vie.

 

The best?

L’expérience dont je suis la plus fière est celle de me voir grandir et d’avoir développé la capacité à prendre du recul pour pouvoir pardonner et accueillir ce qui a pu me faire souffrir dans le passé.

Découvrez d'autres articles

Inspirations

Parmi celles qui nous inspirent : Alisa Volskaya

Lire l'article

Parmi celles qui nous inspirent : Xenia Adonts

Lire l'article